06.84.51.59.76 helene.clouet@gmail.com

Une régate pas comme les autres

La 23ème édition

La Mini-Transat est une course en solitaire mythique qui a lieu tous les deux ans depuis 1977. Elle se déroule en deux étapes : une 1ère étape de 1350 milles (7 jours environ) entre Les Sables d’Olonnes et Santa Cruz de la Palma aux Canaries puis une 2ème étape de 2700 milles (2 semaines pour les plus rapides) entre Santa Cruz de la Palma et Saint François en Guadeloupe. C’est donc 20 à 35 jours de course et 4050 milles en solitaire. En 2021, ce sera la 23ème édition de la Mini-Transat.

"Passe ta mini d'abord"

La Mini est un premier passage obligatoire pour tout navigateur qui souhaite faire carrière dans la course au large. Beaucoup de grands marins actuels sont passés par la Mini : Loïck Peyron, Benard Stamm, Michel Desjoyaux, Ellen Mac Arthur, et j’en passe. Tous disent que cette course est l’école de la course au large. Il faut tout gérer soi-même : la bonne marche du bateau, le routage, la stratégie, la tactique, le « bricolage », les éventuelles avaries, etc.

Pas d'assistance ni de communication

Le 5 octobre 2019, c’est 87 concurrents de 13 nationalités différentes, dont 8 femmes seulement, qui ont pris le départ de La Rochelle pour s’élancer à la conquête de l’Atlantique. Cette course a la particularité de se courir sur un tout petit voilier (mini de son petit nom) de 6,50 mètres, série ou prototype, au choix. En 2019 : 22 protos et 65 séries. Le seul moyen de communication à bord est la VHF fixe, qui, une fois éloignée de quelques kilomètres, ne fonctionne plus. C’est donc une aventure à part entière ! Pas d’assistance, pas de communication ni de moteur à bord ! Pendant deux ans, je vais devoir préparer cette course : achat d’un mini, recherche de sponsors, préparation du bateau (accastillage, voiles, etc.), entraînements en mer, préparation physique et mentale et courses de qualification.

TEASER DE LA MINI TRANSAT > A VOIR ICI

Fermer le menu